Notre énergie vitale - Le champs magnétique universel - Source de vie


Au début du XXe siècle, la physique quantique a permis d'accréditer les connaissances que nos ancêtres avaient acquises grâce à leur don d'observation, de ressenti et probablement de clairvoyance. C'est ainsi qu'est née une nouvelle spécialité dans le domaine des soins : la " Médecine Quantique ".


« Vous êtes maître de votre vie. Vous pouvez la dominer beaucoup mieux que vous ne le supposez. Vous pouvez très bien vous guérir vous-même d'une maladie, même en phase terminale. La seule maladie réellement « terminale » est la condition humaine. Mais l'existence n'a rien de terminal et la mort n'est qu'un simple passage à un autre niveau d'existence. »

- Barbara Ann Brennan - Extrait de son livre « Le pouvoir bénéfique des mains ».

 

Barbara Ann Brennan est physicienne de formation. Elle a travaillé pour la NASA durant des années (au Goddard Space Fligth Center). Elle a longuement étudié le Champs Magnétique Universel et le Champs d’Énergie humaine, et a très activement collaboré à divers programmes de recherches à ce sujet avec l'Université Drexel et l'Institute for the New Age.  Enfin, elle est allé jusqu'à changer de profession suite aux conclusions de ses travaux scientifiques. Elle est devenue thérapeute énergétique, elle aussi.


Qu'est-ce que la thérapie énergétique ?


Dans notre culture , l´'énergie est en général définie comme une force qui anime des mécanismes. Toutefois, le corps humain rayonne d´'une énergie "immatérielle". Cette énergie circule dans le corps en passant par des centres énergétiques (portes d'entrée) appelés « chakras ». Le champ énergétique qui entoure l'être humain est appelé « aura » et est d´origine quantique.

 

Lorsque l'on parle de thérapies énergétiques, on parle inévitablement d'Énergie Vitale Universelle. Les chinois l'appellent « Qi » (prononcer Tchi), les japonais l'appellent « Ki », les indiens l'appellent « Prâna », les magnétiseurs l'appellent « Magnétisme », ici nous l'appelons « Champs Magnétique Universel », et pour d'autres, il s'agit de « Dieu »...

 

Bref, quelque soit l'origine de la technique, les thérapeutes sont unanimes, nous parlons tous de la même chose... à savoir : L’Énergie Vitale Universelle. Cette énergie est présente partout, en nous, autour de nous, et elle est source de vie

 

Du point de vue de la thérapie, il n'y a que la technique qui change d'une culture à l'autre, mais au fond, nous faisons tous la même chose. Nous cherchons à optimiser la circulation de l'énergie, à "débloquer" les nœuds énergétiques souvent causés par des chocs émotionnels et qui peuvent être source de maladies.

 

Bien que la thérapie énergétique soit décriée par certains, beaucoup de scientifiques, tel que Barbara Ann Brennan, ont effectué des études et démontré son efficacité à travers le monde. De nombreuses associations d'infirmières approuvent ces techniques, au Québec, au Canada, aux États Unis. Au moins 30.000 praticiens utilisent la thérapie énergétique dans les hôpitaux aux USA. Elle est enseignée dans plus de 80 universités américaines et se pratique souvent dans les hôpitaux en complément d'un traitement classique. Nous sommes loin du compte en Europe. 

 

Cette médecine alternative et douce, venue principalement d’Asie, n'est pas encore reconnue par la médecine allopathique, dite moderne, que nous connaissons (merci aux lobbies de l'industrie chimique). 


Chaque être vivant qu'il soit insecte, animal ou humain possède un champ magnétique. Ce champ magnétique se compose d'énergies telluriques et cosmiques (provenant de la Terre et du Ciel). Ce champ est influencé par nos vibrations positives ou négatives ainsi que par celles des autres.


" Les maladies ne sont que les conséquences de nos habitudes de vie. " - Hippocrate -


Quelle influence l’Énergie Vitale a-t-elle sur notre santé ?


Le Docteur français Luc Bodin, qui est Docteur en médecine, diplômé en cancérologie clinique, et devenu thérapeute énergétique, lui-aussi, dit ceci :

 

« Pour comprendre les maladies, il faut tout d'abord analyser leurs causes, c'est une question de bon sens. Ce que nous observons, c'est que nous sommes tous encrassés, pollués, en excès d'acides dans nos organismes. Tout cela, le monde médical le sait pertinemment bien aujourd'hui. 
 
Ceci dit, bon an mal an, on arrive à survivre, l'organisme se débrouille comme il peut durant un certain temps (qui varie selon la minéralisation de chacun, d'où l'importance d'une bonne alimentation). 
 
Puis, un jour, un choc émotionnel va créer une forte émotion. Cette émotion, qui vibre à une certaine fréquence, va venir se localiser sur un organe qui vibre sur la même fréquence. Ce qui va avoir comme conséquence de bloquer la circulation énergétique dans cet organe, ci-bien que les polluants présents à cet endroit dans le corps vont déclencher la maladie.
 
La médecine a donc raison de dire que les polluants (ou les acides) sont responsables des maladies. Mais, le choc émotionnel est le facteur déclenchant (pas la cause). C'est lui qui va déterminer quand elles se manifesteront et à quel endroit. Il y a donc toujours des choses à comprendre lorsque l'on vit la maladie. »

 

La plupart du temps, nous avons difficile d'admettre que nos émotions et notre mode de vie provoquent la maladie. La notion de responsabilité est difficilement envisageable. Et pourtant, lorsqu'on y réfléchi un peu, on arrive à mettre le doigt sur l'élément déclencheur de notre histoire personnelle (séparation conjugale, retraite, réaction suite à la perte d'un proche, etc.).

 

Christian Tal Schaller, Docteur en médecine, devenu médecin holistique également, ajoute ceci :

 

« Notre société persuade les gens qu'ils sont des victimes. Que la maladie leur tombe dessus, comme une tuile d'un toit. Ce qui est une erreur. Dans toutes les médecines anciennes ont dit : « Nous sommes responsables. C'est nous qui créons notre santé ou notre maladie. ». Si on vit d'une manière malsaine, en mangeant n'importe comment, en gardant de la colère, de la haine, de la peur en nous, la maladie fini par se manifester. La maladie est donc un avertissement, un témoin rouge allumé sur votre tableau de bord. 

 

J'ai donc compris que la guérison ne passe pas par un quelconque traitement. Le traitement peu soulager, faire du bien momentanément (ou pas), mais il n'est que symptomatique. La guérison est tout autre chose. La guérison, c'est permettre au corps physique de se régénérer, de se réparer (parce qu'il en a les moyens). Mais, pour qu'il puisse le faire, il faut une démarche globale, que l'on appelle « holistique ». Cela veut dire qu'il va falloir s'occuper de son corps physique, certes, mais ne pas croire qu'il s'agit de la totalité du problème, car, même en ayant une vie saine, si vous ne vous occupez pas de votre corps émotionnel, et donc énergétique, vous pourrez être malade. 

 

Malheureusement, ce qu'on nous apprend depuis notre plus jeune age, c'est : « Tais-toi ! Tu arrêtes de pleurer ! Tu arrêtes de rire ! Tu arrêtes de bouger ! Tu restes dans le contrôle, comme tes parents ! ». On rentre dans le moule occidental en étant persuadé que la vie est dure, qu'il faut se battre, être en compétition, etc. Et finalement, on perd l'usage de notre corps. Regardez le nombre important de personnes d'un certain âge qui sont de plus en plus lourdes, qui avalent des pilules sans cesse et qui ont une vie vraiment catastrophique. Nous n'avons pas été conçu par la nature pour être vieux croulant et malade. Si nous sommes vieux croulant et malade, c'est parce que nos mauvaises habitudes nous ont poussé à cela. »  

 

Il ne faut donc pas confondre " vieillir " et " s'user " !

 

Lorsque notre énergie vitale circule harmonieusement, elle promeut notre santé, et toute perturbation engendre la maladie !

 

Le Reiki, par exemple, est une pratique qui n'a aucune connotation religieuse et ne remplace aucun traitement médical. Il s'agit d'une thérapie complémentaire.

 

Les praticiens de thérapies énergétiques considèrent le patient comme un tout. Pour eux, la maladie est une perturbation du bien-être physique et mental, et les thérapies tentent de stimuler les aptitudes d'autoguérison naturelle du corps.

 

Le thérapeute étudie donc l'approche "holistique" de la santé, dont le fondement est l'interdépendance du corps et de l'esprit. Il se sert aussi des recherches scientifiques pour évaluer l'effet de l´esprit sur le corps. 

 

J'espère que vous comprenez mieux à présent pourquoi j'insiste sur le respect de nos 6 « médecins naturelles ». Nos sources d'énergie sont capitales, et ce que nous en faisons l'est également.

 

Bonne régénération à vous.

 

Philippe Gilson