Comment savoir si vous êtes en bonne santé ? Sans maladie déclarée...

Un ami rencontré hier me disait lors d'un repas :  « Moi... ? Je suis en parfaite santé, j'en suis certain ! Je n'éprouve aucune gène, aucune douleur nul part. Tout va très bien... Santé ! », m'a-t-il dit, en soulevant sa bière blonde pour trinquer avec moi. Il s'est ensuite replongé dans son assiette garnie d'une grosse entrecôte de bœuf, d'un gratin dauphinois bouillonnant et de trois petites feuilles de salade, comme a son habitude. Pourtant, bien que je lui souhaite de l'être, lorsque je le vois essoufflé dans les escaliers, le ventre gonflé et régulièrement en train de se plaindre, je doute qu'il soit en parfaite santé.

 

De nombreuses personnes sont capables de reconnaître les signes de la maladie. Nous avons été conditionnés depuis notre enfance pour rechercher les signes de la maladie plutôt que ceux de la bonne santé. Les Universités forment des allopathes spécialistes de la maladie, non de la santé. En nous remettant aveuglément à leurs analyses, nous restons dans ce conditionnement.

 

L’Hygiène Naturelle, à l’inverse, met l’accent sur l’importance de faire soi-même l’expérience de la pleine santé. L’absence de maladie ou de symptômes douloureux ne signifie pas forcément que vous êtes bien portant et que vous débordez de vitalité. Pourtant, beaucoup de personnes se considèrent en bonne santé lorsqu'elles n’éprouvent aucun symptôme, comme par exemple un mauvais rhume, un mal de tête, une mauvaise haleine, de la fièvre, des yeux injectés de sang ou gonflés, des vertiges ou tout autre mal, ou toute autre douleur.

 

Combien de personnes savent réellement quels sont les signes de la bonne santé ? Pas grand monde, puisque le passe-temps le plus populaire est de diagnostiquer les symptômes de la maladie. L’hygiéniste professionnel se doit d’inculquer, au plus profond de chacun de ses patients, l’importance de rechercher les signes de la santé.

Intéressons-nous alors à ces signes qui indiquent que nous sommes bien portants mentalement, spirituellement et physiquement. Les habitudes de vie qui conduisent à un tel bien-être (comme par exemple, manger des aliments non transformés, dormir et reposer le corps suffisamment ou s’employer à pratiquer suffisamment d’exercice physique, etc.) sont importantes, car c'est en adoptant ces habitudes qu'émerge notre état de santé. 

 

Faisons maintenant ensemble, si vous le souhaitez, l’inventaire de vos signes de bien-être actuels. Songez quelques instants à chacun des signes présentés ci-dessous et en fonction de votre réponse (oui - non - de temps en temps), vous pourrez évaluer votre niveau de forme.

 

Allons-y...

 

1/ Avez-vous « la pêche » ? 

L’un des premiers signes d’une santé éclatante est un sentiment constant de bien-être, comme si vous débordiez d’énergie du matin au soir.

 

2/ A quelle vitesse guérissez-vous ? 

Après un accident, une opération, une entorse, une foulure ou une maladie aiguë, guérissez-vous plus rapidement que d’autres personnes dans une telle situation, ou plus vite que ce que le médecin a pu prédire, en ce qui concerne le temps de convalescence ? Car, plus vous récupérez vite, plus vous êtes en bonne santé.

 

3/ Lorsque vous vous réveillez d’une bonne nuit de sommeil, avez-vous la possibilité et la volonté de vous activer immédiatement ? 

Une longue période de somnolence ou l’envie de rester au lit quelques minutes de plus ne sont pas des signes de vigueur, mais plutôt d’une perte progressive d’énergie.

 

4/ Éprouvez-vous parfois une envie irrésistible de courir ou d’aller plus vite lorsque vous pourriez tout aussi bien marcher ou traîner ? 

Plus cette envie d’allonger le pas est éprouvée régulièrement, mieux vous êtes portant.

 

5/ Lorsque vous vous regardez dans le miroir, votre posture est-elle ferme et droite ? 

Une bonne posture naturelle, sans volonté de la corriger, est le reflet d’une bonne santé.

 

6/ Êtes-vous encore capable d’effectuer tous vos mouvements quotidiens sans jamais devoir faire un effort particulier ou ressentir un inconfort ? 

La souplesse est un signe de bonne santé. Les articulations, les muscles, les tendons ainsi que les ligaments doivent être souples et flexibles. Si vous devez courir pour attraper un bus, ou marcher quelques kilomètres parce que vous avez manqué votre train, et que vous êtes essoufflé ou n’avez pas suffisamment d’endurance pour soutenir un effort pendant un laps de temps, vous êtes probablement en-dessous de votre santé optimale.

 

7/ Vos sens sont-ils aiguisés ? 

Comment se porte votre vue, votre odorat, votre ouïe ? Si vous pouvez lire le plus petit caractère sans lunette et identifier un objet à une longue distance, il s’agit là, encore, d’un signe de bonne santé. Porter des lunettes de lecture à quarante ans est un signe de congestion.

 

8/ Parcourez à présent votre corps. Est-il composé de tissus fermes et robustes, ou bien sont-ils plutôt flasques, pendants, gorgés de graisse ? La peau elle-même est-elle ridée ? 

La première réponse est un signe de bonne santé : un tissu sain est un tissu ferme.

 

9/ Pressez légèrement le dos de votre main, à l’aide du pouce de la main opposée. En combien de temps la marque imprégnée sur votre main par votre pouce disparaît-elle ? 

Chez les individus bien portants, la marque disparaît presque instantanément lorsque la pression cesse, indiquant une bonne circulation.

 

10/ A la fin d’une journée, parvenez-vous à vous endormir très vite après avoir posé la tête sur l’oreiller ? 

En règle générale, il s'agit signe de bonne santé. La capacité à se détendre et s’endormir facilement est souvent observée chez les enfants sains, mais rarement chez les adultes.

Après avoir discuté des signes d’une bonne santé physique, intéressons-nous à présent aux signes d’une bonne santé mentale et spirituelle (émotionnelle) :

 

1/ Lorsque vos sentiments sont blessés, comme, par exemple, lorsque vous vous sentez abandonné, rejeté, ridiculisé ou moqué, retrouvez-vous votre attitude optimiste habituelle en peu de temps ? 

C’est une bonne indication de la vitesse à laquelle vos sentiments « guérissent ». Cela équivaut, dans le domaine émotionnel, à la vitesse à laquelle vos tissus cicatrisent après avoir été endommagés.

 

2/ A propos de la culpabilité, supposons que vous ayez commis quelque sottise, quelque chose d’insensé ou quelque chose de mal…, à quelle vitesse pouvez-vous vous pardonner ? 

Rapidement après les faits, ou, au contraire, nourrissez-vous la culpabilité qui a trouvé demeure dans votre esprit pendant des jours voire des mois ? Une personne saine apprend de ses erreurs, les compte comme une expérience de plus, puis, détachée complètement de ce qui a pu la tourmenter, continue à vivre d’autres aventures.

 

3/ Êtes-vous sociable ? Appréciez-vous la compagnie des autres ? Allez-vous volontiers à des soirées, au théâtre, chez des amis, danser, etc. ? 

La socialisation est une évaluation de votre tempérament qui renvoie à la santé et à la maladie. Les chercheurs appellent ce type de tempérament « Beta », tempérament compatible avec un degré élevé de résistance aux stress physiques et mentaux.

 

4/ Par ailleurs, êtes-vous capable de persévérer dans n’importe quelle action que vous avez entreprise, afin d’améliorer vos compétences ou afin d’accomplir quelque chose que vous estimez important ? 

La persévérance et la motivation sont des indications de santé mentale.

 

5/ Êtes-vous aventurier, aventurière ? Reculez-vous devant un projet que vous n’avez jamais expérimenté auparavant, ou rejetez-vous une quelconque sortie, ou une aventure proposée par un ami ? 

La vie est un jeu, et en certaines occasions, l’on se doit de « prendre le taureau par les cornes ». Le professeur Alan Watts a écrit un excellent livre à ce propos : La Sagesse de l’Insécurité. La capacité à renouer avec la vie, à chaque instant, et de dire « oui » à celle-ci, est une indication de bonne santé mentale et émotionnelle.

 

6/ Chantez-vous souvent dans la salle de bain ou vous mettez-vous à chanter lorsque vous appréciez une balade à la campagne ? Ou encore, lorsque vous vous adonnez à votre loisir favori ? 

Exprimer notre joie et notre contentement à travers le chant est une expression de bonne santé mentale et émotionnelle.

 

7/ Exprimez-vous de la colère lorsque vous êtes ennuyé ou dérangé ? Ou avez-vous l’habitude de refouler vos frustrations et colères comme de simples futilités ? 

De même qu’il est sain d’exprimer sa joie, il est aussi correct d’exprimer sa déception, sa colère et ses frustrations. Cela ne signifie pas pour autant que vous devez exploser à chaque occasion. C'est le juste milieu qui est signe de bonne santé. Il montre également que vous avez la capacité d’être tolérant.

 

8/ Riez-vous et souriez-vous, souvent ? Votre visage s’éclaire-t-il spontanément lorsque vous rencontrez quelqu’un ou pensez à un souvenir drôle ? 

Un sourire spontané lorsque vous croisez un voisin, un enfant ou lisez une bande dessinée est également un signe de bonne santé.

 

9/ Vous aimez-vous, vous-même... ? Autrement dit, vous acceptez-vous vous-même, avec vos défauts et vos qualités ? 

Une personne bien portante accepte son portrait réel. Une attitude très critique envers soi-même indique un conflit intérieur permanent.

 

10/ Êtes-vous globalement heureux ? 

Le bonheur est l’expression même d’une pleine santé !

 

11/ Enfin - et non des moindres - avez-vous la capacité d’aimer, c’est-à-dire aimez-vous quelqu'un énormément, non uniquement ou forcément ce qui vous rapproche sexuellement, mais êtes-vous profondément attaché à quelqu'un, plusieurs personnes ou même quelque chose ? 

C’est, là encore, une indication importante de bonne santé : une dévotion à quelqu'un ou à quelque chose pour lequel vous êtes capable de transcender le « je », votre « ego », pour vous perdre dans quelque chose de plus grand que vous.

 

Toutes les personnes en bonne santé ont cette capacité à élever leur niveau de conscience jusqu'à être rempli d’amour et de compassion, envers l’ensemble de la Création.

 

Alors... Comment vous portez-vous ?

 

Philippe Gilson

 

- Inspiré par K. R. Sidwa, Hygiéniste et Docteur en Naturopathie -

Écrire commentaire

Commentaires: 0